En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.

Portrait de Jean-François Rineau, administrateur MSA des Charentes

Mis à jour le 21/11/2014

« Je suis très attaché à mon territoire, parce que vie familiale, activité professionnelle et relations amicales y sont réunies. Quand j'étais plus jeune, je me disais : "Soit je le regarde vivre, soit je participe et je fais en sorte qu'il vive mieux" », se souvient Jean-François Rineau, 60 ans, éleveur (naisseur-engraisseur) de porcs. Il choisira la seconde option et s'engagera dans diverses structures. [...]

S'investir dans du concret


Après avoir obtenu le certificat de capacité technique agricole et rural, notre homme, alors âgé de 27 ans, s'installe en 1981 en Gaec avec son père, éleveur de porcs. Il tire de ces années d'études en alternance effectuées dans une maison familiale rurale (MFR), « un parcours riche d'expériences et de rencontres dans différents milieux ». C'est à cette époque que lui vient « l'envie, le goût de m'investir dans quelque chose d'extérieur à l'entreprise ». Ce sera le syndicalisme – « jeune, à 27 ans » – dont il gravira les échelons. Après avoir été président du centre cantonal des Jeunes agriculteurs (JA), il devient président des JA au niveau départemental, puis gagne l'instance nationale, le CNJA, à Paris, où il fait partie du bureau. « J'avais en charge deux dossiers : d'une part, la formation en général, ce qui m'a amené à siéger au Fafea – fonds de formation agricole, aujourd'hui remplacé par Vivea – et à la fédération nationale des centres de formation des MFR et, d'autre part, la production porcine, d'où ma représentation à la fédération nationale porcine. » Il s'investit également dans la chambre d'agriculture.

À 35 ans, atteint par la limite d'âge, il quitte les JA pour se tourner vers un autre domaine : les MFR, en devenant président du centre de formation pour adultes de Marthon, en Charente, qui dépend des MFR. Et là aussi, il s'investit et devient président départemental, puis vice-président régional et vice-président national. [...]

Engagements politiques locaux également, puisqu'il est adjoint au maire de sa commune. Il a aussi été délégué communautaire Tude-Dronne et il est toujours délégué du pays Sud Charente (qui regroupe deux communautés de communes, soit une population de 30 000 habitants).

Interview de Jean-François Rineau réalisée par le BIMSA

Pour retrouver l'intégralité de l'interview : cliquez ici