En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.

Équins

Mis à jour le 26/01/2017

A l'occasion du PSST 2010-2015, la MSA des Charentes s'est engagée sur un objectif prioritaire : la prévention des risques liés aux élevages et à leurs conditions.

Contexte

L'analyse de l'accidentologie en filière hippique met en évidence que la majorité des accidents du travail de la filière sont des chutes de cheval.
Au niveau national, la filière hippique est la 2ème filière la plus « à risque » en terme de fréquence d'accidents du travail. On en dénombre environ 1800, avec arrêt, chaque année, et ce chiffre ne cesse d'augementer.
Presque 10% d'Accidents du travail (AT) sont graves et les conséquences contraignantes : absence, remplaçant à trouver, retard dans l'entraînement. Par ailleurs, le taux de la cotisation AT pour les salariés du secteur hippique est l'un des plus élevés en agriculture.

Former les futurs cavaliers professionnels
aux méthodes de gestion de la chute de cheval

Pour acquérir les bons réflexes, et éviter certains mouvements pouvant entraîner des traumatismes graves, il faut entraîner le cavalier à adopter une action spécifique du corps lors de la chute : une roulade qui part de la pointe de l'épaule, menton collé contre le torse. Ce mouvement permet de dissiper une partie de l'énergie cinétique engendrée lors de la chute et de ne pas concentrer le choc sur un seul point d'impact (source de fracture).
Or, la MSA constate que les élèves en formation ne savent pas chuter en se protégeant la tête et les épaules. De même, le nombre de fractures des épaules issues d'accidents du travail des salariés de la filière hippique reste encore trop élevé.

Les cavaliers doivent, donc, acquérir les mécanismes sécuritaires leur permettant de mieux appréhender la chute parfois inévitable :
• mobiliser son corps dans l'espace,
• visualiser sa trajectoire,
• anticiper l'impact et l'après chute (pouvoir s'écarter de la trajectoire d'un cheval par exemple),
• ne pas se crisper,
• enlever l'appréhension par la maîtrise répétée du mouvement de chute d'un cheval.

Formation "Gestion de la chute de cheval"

Le 17 novembre dernier, au Lycée agricole St Antoine à Bois (17240), a eu lieu la signature d'une convention entre cet établissement scolaire, le club de judo « La Santone » (à Saintes), l'IFCE (Institut Français du Cheval et de l'Equitation) et la MSA des Charentes. Dans ce cadre, une formation « Gestion de la chute » a débuté pour les élèves de la classe de 2nde professionnelle «Production Animale - Activités Hippiques», futurs professionnels du monde de l'équitation (responsable d'entreprise équestre, responsable d'écuries, entraîneurs, grooms, etc...).
Cette formation, à raison de 10 séances par an, s'étalera sur les 3 prochaines années scolaires, de la 2nde à la Terminale (Bac Professionnel CGEH Conduite et Gestion d'une Entreprise Hippique).
En lien avec le service Santé Sécurité au Travail de la MSA des Charentes, les interventions seront assurées par le club de judo « La Santone », ainsi que les professeurs de sport et d'équitation. S'y ajouteront, également, 2 interventions sur la connaissance du cheval, afin d'améliorer le savoir des futurs professionnels sur le comportement du cheval, dans le but de diminuer le nombre d'incidents/accidents liés à une mauvaise gestion du cheval ou à une mauvaise compréhension entre le cavalier et le cheval.
Cette formation fera l'objet d'une évaluation afin d'en mesurer l'impact et l'efficacité.
Plus d'infos : cliquer ici

Contact

Gérald Fouga - Conseiller en prévention MSA des Charentes
Tel. 05 46 97 50 75/06 09 61 71 29 - fouga.gerald@charentes.msa.fr